La plongée avec les requins, même si elle en effraie plus d’un, a de nombreux adeptes à travers le monde et beaucoup décident de franchir le pas, pour vivre de nouvelles émotions sous-marines. Entre peur, palpitations, excitation, émerveillement ou encore admiration, les émotions s’enchainent lorsque l’on plonge avec les seigneurs des mers. Alors si vous voulez connaître le plaisir de cotôyer les squales, Tribloo vous propose les meilleures destinations !

Plonger avec les requins, quelques règles de sécurité…

L’immersion avec les requins n’est pas un acte anecdotique, et il est important de faire ça dans les règles. Cette activité se pratique en général avec un spécialiste, qui vous donnera toutes les informations necessaires et les bonnes pratiques pour que votre expérience avec ces animaux sauvages soit réussie.

Pensez à vous renseigner sur les espèces que vous allez pouvoir potentiellement rencontrer sur le lieux de vos futures plongées. Identifier les requins vous permettra d’adapter le comportement à avoir dans l’eau. Car si certains requins ne feront aucune attention à votre présence, d’autres pourront au contraire fuire si vous êtes trop bruyant ou agité, ou bien venir vous observer de manière très envahissante… Il est donc important de connaitre un minimum de choses concernant leurs comportement. Savoir reconnaitre des signes de stress par exemple, lorsqu’ils adoptent une nage plus saccadée. Ou encore ne pas assimilier l’approche d’un requin à une attaque, mais simplement à une approche de reconnaissance. Pouvoir comprendre le moment où il faut soit sortir de l’eau tranquillement, ou simplement s’écarter un peu est important. Quoi qu’il en soit, même en cas de stress, ne donnez pas à un requin face à vous le sentiement que vous fuyez. Si vous fuyez, l’animal vous assimilera plus facilement à une proie… Garder son calme est primordial.

Certains requins sont plus inquisiteurs que d’autres, comme le requin océanique (Aussi appelé longimanus), ou le peau-bleue. Une posture bien droite (position verticale), vous rendra plus fort face à eux. En cas d’insistance, il est même conseillé d’avancer vers eux que de reculer. Il peut parfois s’installer un rapport de force pacifique entre le plongeur et le requin.

Quels sont les meilleures destinations pour plonger avec les requins ?

Les destinations plongée où il est possible de croiser des requins sont nombreuses. Mais apercevoir un aileron passer dans le bleu et plonger réellement avec ces animaux incroyables, sont deux choses différentes. Alors si vous avez envie de réellement approcher les requins, voici les meilleures destinations…

Plonger avec les requins en Afrique du Sud

L’Afrique du Sud est sans conteste une des grandes nations pour la plongée avec les requins ! A commencer pour les frissonnantes rencontres avec le grand requin blanc (en cage). Les eaux fraiches de Gansbaai sont le repère des plongeurs en quête d’adrénaline, et désireux d’approcher le plus impressionant des requins. C’est du côté des récifs de Aliwal Shoal, au large de Umkomaas, qu’il est en revanche fréquent de croiser de nombreuses autres espèces comme des requins marteaux, requins bordés, requins tigres, requins bouledogues, ou encore d’incroyables rassemblement de requins taureaux (les « raggies »)…

Plonger avec les requins dans le Yucatan au Mexique

Le Yucatan, région bien connue des plongeurs du monde entier pour ses célèbres et uniques cénotes, possède encore plus de trésors à offrir. Et une expérience « requin » incroyable.

C’est tout d’abord le lieu d’un rassemblement annuel unique au monde, où des centaines de requins baleines se retrouvent dans les eaux à quelques encablures de Playa Del Carmen. Durant les mois de Juillet et Août, il est alors possible d’aller nager au milieu de ces géants qui viennent ici pour se nourrir, offrant aux snorkeleurs une expérience dont ils se souviendront toute leur vie.

Moins intense, mais certainement plus impressionnant, dès le mois de novembre et jusqu’en février, on assiste à un rassemblement de requins bouledogues femelles qui viennent donner naissance à proximité de Playa Del Carmen. Il est alors possible de plonger en leur compagnie, sur un fond de sable à environ 20-25m pour les observer.

Plonger avec les requins aux Maldives

Les fonds marins maldiviens sont un véritable paradis. Et les plongeurs viennent des quatre coins du monde pour profiter de leurs récifs coralliens où la vie y est vraiment exhubérante. Au cours d’une croisière, les chances de pouvoir cotoyer le requin baleine y sont très forte, puisque les eaux riches des atolls maldiviens les attirent pour se nourrir, tout comme les raies manta. Et puis, les plongeurs aux Maldives sont très souvent accompagnées par des requins de récifs, comme des pointes noires, des requins gris, requins corail ou encore des pointes blanches.

Plus remarquable est la plongée de nuit qui se fait sur le site d’Alimatha, en compagnie d’une multitude de requins nourrices. Ces requins totalement inoffensifs pouvant dépasser les 3m de long sont les acteurs d’une immersion folle où l’on se retrouve parfois bousculer par le passage de ces requins quelque peu maladroits…

requin-nourrice-maldives.jpg

Plonger avec les peaux bleues aux Açores

Voici un lieu un peu moins connu pour la plongée mais surtout résolument Nature, au milieu de l’Océan Atlantique. Ici, beaucoup viennent pour une des attractions les plus fascinantes. Car l’archipel des Açores est le repère des requins bleus. Cette espèce pélagique, élégante avec ses nageoires fines et longues, et un corps tout en longueur, n’hésitera pas à s’approcher des plongeurs…

Plonger avec les requins en Polynésie

Voyage d’une vie pour beaucoup de plongeurs, la Polynésie française est un joyau au coeur du Pacifique Sud. Ses îles et ses atolls, étalées sur un térritoire aussi grand que l’Europe, baignent dans des eaux où les requins font partie intégrante du décor. Plongez à Tahiti, sur le site de la Vallée Blanche pour cotôyer de magnifiques requins tigres. A Moorea, outre la multitude de requins pointes noires, il est possible d’oberver les inquiètants mais placides requins citrons. Les atolls de Rangiroa et de Fakarava sont eux connus pour abriter des centaines de requins gris, formant parfois de véritables murs comme dans la passe de Tetamanu…

Plonger avec les grands blancs à Guadalupe

Enfin, comment parler de la plongée avec les requins sans mentionner la mythique île de Guadalupe ? Perdue au large de la Basse Californie, cette île abrite dans ses eaux une multitude de grands requins blancs, qui y trouvent là des conditions parfaites pour leur survie. La plongée se fait strictement en cage, à différentes profondeurs et même les non-plongeurs peuvent y participer dans des cages situées juste sous la surface !

great-white-shark-398276_1280.jpg

Vous vous sentez prêt à vivre des moments intenses et remplis d’émotions aux côtés de ces animaux impressionnants ? Il ne reste plus qu’à choisir la bonne destination selon l’expérience que vous souhaitez…

La Mer Méditerranée, est un haut-lieu de la biodiversité marine mondiale. Ce n’est pas pour rien qu’elle soit autant prisée pour la plongée sous-marine, au même titre que d’autres destinations plus tropicales. Avec des eaux relativement bonnes en températures, une visibilité souvent très bonne, des côtes rocheuses découpées et de nombreuses îles, c’est l’endroit idéal pour apprendre et pour plonger toute l’année. Tribloo vous parle des meilleures destinations pour découvrir les plus beaux fonds marins de Méditerranée…

La Méditerranée, Hotspot de Biodiversité

Représentant seulement 1% en superficie de toutes les mers et océans de la planète, la Méditerranée est pourtant un véritable pôle de biodiversité. Pourquoi ? Parce que l’on y trouve pas loin de 10% des espèces marines connues de la planète ! Ajoutez à cela des eaux relativement peu froides en saison hivernales (rarement moins de 12°C), et même chaudes durant la haute saison (>25°C), et généralement claires avec des visibilités pouvant dépasser les 30m… et vous obtenez la recette parfaite pour attirer les plongeurs de toute l’Europe et même plus !

Alors si vous souhaitez découvrir les joies et la richesse de la plongée en Méditerranée, nous vous avons sélectionné les meilleures destinations et les meilleurs sites de plongée…

Plonger en Méditerranée à Marseille et ses calanques (FRANCE)

PA073640b.jpg

Marseille, c’est un peu le berceau de la plongée. C’est ici que beaucoup de choses ont commencé et ont été inventées pour la plongée autonome. Avec ses fonds composés de roches calcaires, et recouverts d’une faune fixée d’une rare densité, Marseille promet à ses plongeurs des immersions hautes en couleur. Des tombants recouverts de gorgones pourpres, des grottes faciles d’accès, de nombreuses épaves pour tous les niveaux, et des plongées fantastiques au coeur du Parc National des Calanques, où la vie est s’est largement densifiée depuis sa création en 2012 !

Plonger en Méditerranée à Port-Cros (FRANCE)

Le Parc National de Port-Cros est tout simplement la plus vieille réserve marine d’Europe ! Créée en 1963, il a été étendu à l’île voisine de Porquerolles en 2012. Situé dans le Var à environ 1 heure de route de Marseille, on peut s’y rendre en bateau notamment depuis les clubs de plongée de Hyères. On y découvre alors un île magnifique couverte de verdure. Sous l’eau la féérie opère, et l’on y trouve une densité de poissons impressionnante. Mais ce qui fait la célébrité de Port-Cros, ce sont les plongées à La Gabinière, avec ses mérous bruns qui se laissent approcher de très près ! A proximité du Parc National, des épaves incontournables sont à explorer, comme le Donator.

plonger-en-mediterranee.jpg

Plonger en Sardaigne (ITALIE)

Située à mi-chemin entre les côtes nord et sud de Méditerranée occidentale, la Sardaigne est une des plus grandes îles de Méditerranée, et compte environ 2000km de côtes, les pieds dans des eaux turquoise qui font rêver ! Au Nord, l’archipel de la Maddalena est un Parc National, où les fonds sont parmi les plus riches de la Grande Bleue. Les sites de plongée ne se comptent plus, avec de superbes tombants coralligènes, des grottes, et surtout beaucoup de vie, mais aussi de magnifiques épaves…

tribloo-providers-210-tavolara-diving-centre-de-plongee-sardaigne-italie-reserve-marine-secs-poissons-mediterranee-tribloo.jpg

 Photo © TAVOLARA DIVING

Plonger à MALTE

L’île de Malte est sans conteste l’une des grandes destinations plongée en Méditerranée. Avec ses eaux limpides, et des reliefs sous-marins de toute beauté, nombreux sont les plongeurs européens à venir tremper leurs palmes autour de l’archipel maltais. Au programme, de grands tombants vertigineux, des grottes, des tunnels, et tout un lot d’épaves ! Et même s’il y a largement de quoi satisfaire les plongeurs débutants, Malte est une destination privilégiée pour les plongeurs Tek ou adeptes de recycleurs !

Plonger aux Baléares (ESPAGNE)

Au large des côtes Est de l’Espagne, l’archipel des Baléares, composée de cinq îles principales et de nombreux îlots, attire les touristes de toute l’Europe, avec ses paysages typiquement méditerranéens, et ses plages de sable bordant une mer d’un bleu exceptionnel. Et même si les Baléares sont connues pour les nuits endiablées d’Ibiza, ce serait une erreur de résumer cette destination à cela. Car la nature y est superbe et les plongées permettent d’avoir un magnifique panel de ce que peut offrir la Méditerranée.

Plonger à Ustica (ITALIE)

Si vous souhaitez découvrir la Méditerranée comme 30 ans en arrière, c’est à Ustica qu’il faut aller. Cette toute petite île italienne, située au nord de Palerme (Sicile), semble avoir été coupé du temps, avec son petit village de pêcheurs, et sa tranquillité. C’est surtout ici qu’a été créé en 1986 une réserve marine, transformant ainsi l’endroit en paradis pour les plongeurs. Avec une trentaine de sites de plongée, la plupart accessible à tous les niveaux, chacun pourra profiter de l’exceptionnelle biodiversité présente ici. Après les plongées, le plaisir continue, avec une gastronomie locale hors du commun !

Plonger en GRECE

Baignant dans des eaux chaudes une bonne partie de l’année, les îles grecques possèdent des fonds marins parmi les plus beaux de Méditerranée. Vous y découvrirez des reliefs sous-marins composés de nombreuses cavernes et grottes. Avec pas moins de 10 réserves marines, vous y découvrirez une biodiversité étonnante. A Santorin, Paros ou en Crète, vous aurez l’occasion de vous émerveiller devant de fabuleux sites archéologiques sous-marins ! Plongeurs et snorkeleurs en prendront plein les yeux en Grèce …

tribloo-providers-277-turtle-caretta-caretta-diving-greece.jpg

 PHOTO © Fiskardo divers

La Méditerranée est une mer passionnante et même si l’on aime partir loin sous les tropiques et profiter des récifs coralliens, elle n’a rien a leur envier car elle recèle une richesse insoupçonnée. Ce n’est pas pour rien que les plongeurs y viennent… et y reviennent !

Chaque plongeur a sa préférence pour un style de plongée. Certains aiment aller profond et avoir l’ivresse des profondeurs, d’autres aiment les plongées sportives, les dérivantes, celles où l’on rencontre du gros pélagique, d’autres peuvent être carrément accro aux épaves. Et puis il y a aussi, pour les plus patients, et ils sont de plus en plus nombreux, le plaisir de chercher dans les coins et recoins de minuscules petites créatures. C’est ce que l’on surnomme la macro, particulièrement appréciée par les photographes…

Quelques conseils pour réussir à dénicher les espèces « macro »

La recherche des petites créatures doit se faire méthodiquement afin de multiplier les chances de rencontres.Le plongeur qui erre les yeux dans le vide sans vraiment savoir où regarder et quoi chercher ne trouvera pas grand chose. Parmi les bons conseils pour être efficace et arriver à dénicher un max d’espèces, la première chose à faire est de se renseigner dans les bouquins ou sur des sites web spécialisés. Connaître les espèces présentes sur la zone ou les sites sur lesquels on plonge est déjà un grand pas. Car cela vous permettra de savoir ce que vous cherchez ! Ensuite, équipez-vous d’un bon phare. D’une part parce qu’il sera essentiel de révéler les couleurs pour voir de nombreuses espèces très colorées… Mais dont les couleurs sont absorbées, et se mélangent avec le fond en l’absence d’éclairage artificiel. Mais aussi parce que si vous aimez la macro, il y a de fortes chances que vous plongiez de nuit. Le mieux est d’opter pour un phare qui possède un faisceau large et une bonne autonomie. Un angle d’éclairage large permettra d’avoir un champ de vision plus grand. En balayant le fond ou le substrat lentement depuis une courte distance (environ 1m max), vous devriez commencer à trouver de jolis petits trésors !

Où voir la meilleure macro en plongée ?

Après ces petits conseils pour trouver plus facilement des petites créatures étranges, intéressons-nous aux meilleurs endroits pour pratiquer ce type de plongée. Même si on peut trouver de la macro quasiment partout, certaines destinations sont carrément des temples de la macro. Alors voici quelques unes des meilleurs endroits où plonger pour la macro :

Une région du monde est largement en tête dan ce domaine… L’Asie du Sud-Est, et particulièrement ce que l’on appelle le Triangle de Corail. Pourquoi ? Parce que l’on y trouve tout simplement les plus beaux récifs coralliens et la plus grande biodiversité marine de la planète !

Les Visayas aux Philippines, haut-lieu de la macro

Les photographes adeptes de la macro vous le diront, la région des Visayas dans le centre des Philippines est sans aucun doute une des meilleures destinations pour la recherche d’espèces comme les nudibranches, les crevettes, crabes, petits coquillages ou encore des poissons hors normes comme les frogfish ou les hippocampes pygmées dont la taille ne dépassent guère le centimètre ! Avec des sites comme Dauin, Panglao, Balicasag, Cabilao ou encore Moalboal, les possibilités sont gigantesques pour remplir vos galeries d’images. Notons également, toujours aux Philippines mais hors des Visayas (sur l’île de Luzon, plus au nord), l’excellente destination qu’est Anilao, qui fait référence en terme de Muck-Dive !

frogfish-visayas-dauin.jpg

Lembeh en Indonésie, temple de la muck-dive

Le détroit de Lembeh dans le Sulawesi en Indonésie, est connu mondialement comme le temple de la Muck-Dive (plongée sur fond sableux volcanique, voire vaseux, d’apparence souvent lunaire, où une multitude d’espèces ont évolué pour s’adapter à ce milieu…. pour des plongées incroyables !). Et donc de la macro également ! Il est alors impératif de bien ouvrir l’oeil tant un certain nombre de ces espèces sont passées maître dans l’art du camouflage… L’Indonésie est une grande nation de la plongée. Les amoureux de macro et de muck-dive adoreront également les plongées à Ambon dans les Moluques.

nudibranch-2328630_1280.jpg

La Papouasie Nouvelle-Guinée, aux portes du Pacifique

Toujours dans le triangle de corail, la Papouasie Nouvelle-Guinée est un must dans les destination plongée de prestige. Avec des fonds préservés et des récifs en pleine santé, la vie abonde autant dans la colonne d’eau que sur le fond avec une myriade d’espèces à dénicher, comme les hippocampes pygmées et une impressionnante collection de nudibranches !

Hippocampe-pygmee.jpg

D’autres régions dans le monde sont aussi particulièrement bien fournies en petites bêtes :

Les Maldives, après le gros, le tout petit !

Les Maldives sont une destination tout à fait exceptionnelle pour la plongée. Sous les paysages de cartes postales, les plongeurs viennent y observer les nombreux requins, les requins baleines, les mantas… mais si l’on baisse les yeux et que l’on s’interesse à ce qui se passe au ras du sol, on découvre également une richesse insoupçonnée de petites créatures. Les nudibranches sont fréquents, tout comme les crabes enfouis dans les coraux ou au milieu des tentacules des anémones, ou encore les crevettes toujours photogéniques.

crabe-porcelaine-maldives.jpg

La macro des eaux Marseillaises – France

Véritable pôle de biodiversité, avec près de 10% des espèces marines mondiales, la Méditerranée abrite de très nombreuses d’espèces minuscules à commencer par les nudibranches. Et la région marseillaise est une excellente destination pour qui voudra partir à la recherche des Lilliputiens. Attention, certaines espèces ne dépassent pas 1 cm de long ! Pourquoi ne pas emporter une loupe avec vous ? Fouillez également dans chaque anémone que vous croiserez… Vous y découvrirez également un monde caché !

Blennie-photo-macro.jpg

Macro de l’Atlantique à Lanzarote – Îles Canaries

L’archipel des Canaries est une destination plongée de plus en plus à la mode pour de courts séjours, et offre de belles immersions où espèces atlantiques, méditerranéennes et tropicales se côtoient. Et les plongeurs qui se prêtent au jeu seront étonnés de voir que la macro est bien représentée, avec par exemple les hippocampes, de nombreux nudibranches, crevettes ou encore l’élégant crabe flèche dans les anémones.

Ces destinations, excellentes pour la plongée macro, ne sont qu’une partie des possibilités qui s’offrent aux plongeurs. Et l’on pourrait bien sûr en proposer bien d’autres. Alors où que vous soyez, ouvrez l’oeil ! Les fonds marins vous réservent certainement quelques jolies surprises…

Les plongées traditionnelles que vous faites tout au long de l’année commencent à vous lasser un peu ? Vous avez envie de faire des plongée un peu plus engagées, d’avoir un peu plus de frissons ? Que pensez-vous d’aller tremper vos palmes dans de superbes grottes ou même dans les célèbres trous bleu ? Tribloo vous a sélectionné les meilleures destinations pour faire ce type de plonger et en prendre plein la vue lors de votre prochain séjour plongée !

Grottes et trous bleus, pour quels plongeurs ?

Avant de vous présenter quelques endroits paradisiaques, il est important de parler de quelques règles de sécurité lorsque l’on s’apprête à plonger à l’intérieur de grottes ou dans les trous bleus. Et même si l’objet de cet article n’est en aucun cas de parler de « plongée tek », car nous restons ici dans un cadre « loisir », il est toujours important de prendre les bonnes précautions.

A commencer par l’expérience du plongeur. Même si souvent ces plongées sont vite accessibles à des plongeurs assez peu expérimentées, un minimum d’expérience est tout de même nécessaire pour éviter un coup de stress ou tout simplement un accident. Il est bien d’avoir au moins quelques dizaines de plongées à son actif, mais surtout de gérer parfaitement sa flottabilité. Une mauvaise gestion de celle-ci et vous risquerez de trainer les palmes sur le fond d’une grotte tout en soulevant un maximum de sédiments. Et même si vous ne serez jamais bien loin de la sortie, une perte de visibilité sera source de stress. Dans un trou bleu, une mauvaise flottabilité pourra engendrer une surconsommation d’air… sans parler du risque de se retrouver à une profondeur dangereuse.

Il est primordial également d’être parfaitement sûr de son matériel de plongée, en particuliers votre détendeur, votre gilet stabilisateur, mais aussi votre masque et vos palmes (surtout si ce sont des palmes réglables, vérifiez bien l’état des sangles). Pensez à faire réviser votre détendeur et votre stab avant de partir en voyage, particulièrement si vous n’avez pas plongé depuis plusieurs mois. Si vous utilisez le matériel d’un centre et que vous avez un doute sur l’état, n’hésitez surtout pas à le faire changer !

Lorsque vous accédez à des lieux relativement confinés comme des grottes, veillez à rester encore plus prudent que la normale à votre consommation d’air et ce qu’il vous reste.

Enfin, gardez pour ce style de plongées, la notion de binôme est très importante. Ne vous perdez jamais de vue et tout ira bien !

Ces quelques conseils vous aideront à vivre de merveilleuses expériences lors de votre prochain voyage plongée. Voici les meilleures destinations pour plonger dans des grottes et des trous bleus :

* Plonger dans le célèbre trou bleu de Dahab en Egypte

Sur la côte Est du Sinaï, dans le golfe d’Aqaba, se trouve l’un des sites de plongée les plus connus au monde. Le célèbre Blue Hole de Dahab est une véritable attraction pour de nombreux plongeurs qui se rendent en Egypte. Avec plus de 100m de profondeur et une arche d’une trentaine de mètres de longueur, il est le théatre de de drames bien trop fréquents. Beaucoup de plongeurs trop gourmands en terme de profondeur y ont laissé leur vie. C’est donc un endroit où il faut rester vigilent, et surtout ne pas dépasser ses limites. A partir de là, le Blue Hole de Dahab est un site de plongée que beaucoup peuvent fréquenter, sous réserve de pouvoir justifier d’une certaine expérience. Les plongeurs les plus expérimentés pourront s’engager à l’intérieur de l’arche au-delà de 50m en mode plongeurs tek.

dahab-blue-hole.jpg

* Plonger dans le Blue Hole au Belize

Lorsque que l’on parle de « blue hole », c’est à dire de trou bleu, une destination vient tout de suite à l’esprit, c’est le Belize. C’est d’ailleurs le « Great Blue Hole » qui a rendu célèbre dans le monde entier ce pays pour la plongée sous-marine. Car ce petit pays d’Amérique centrale situé au sud de la péninsule du Yucatan, possède la deuxième plus grande barrière de corail de la planète, après la Grande Barrière de Corail d’Australie. Et c’est bien là tout son intérêt. Car si le Great Blue Hole a finalement plus d’intêret en terme géologique que pour la plongée en elle-même, les fonds marins du pays sont extraordinaires!

Blue-Hole-Belize.jpg

* Plonger dans les grottes dans les Fury Shoals et St-John’s en Egypte

Beaucoup plus « décontract », et accessible à tous les niveaux même les débutants, les spots de plongée du Sud égyptien recèlent de nombreuses grottes peu profondes. Et qui offrent un décor exceptionnel pour les amateurs de photo d’ambiance. Un des sites les plus connus est sans conteste le récif de Shaab Claudio dans la région des Fury Shoals, avec cette sensation intense lorsque l’on se retrouve à évoluer à l’intérieur du récif corallien à seulement quelques mètres sous la surface. Il y a aussi de récif de Malahi, avec son dédale de canyon et la possibilité d’aller se perdre en toute sécurité au milieu du récif. Enfin, plus au sud, Saint-John’s Caves présente également d’immenses cavernes au sein du récif où l’on observe aussi de beaux jeux de lumières.

Mer-rouge-plongee-grottes.jpg

Grottes et trou bleu à Malte

Malte est un haut-lieu de la plongée en Europe et en Méditerranée. Avec ses eaux claires et des températures clémentes, l’archipel maltais attire de nombreux plongeurs chaque année, en particuliers les amoureux de grottes et d’épaves. Les grottes sont en effet nombreuses dans ces fonds calcaires, et il y en a pour tous les niveaux. Les débutants pourront découvrir leurs premières sensations et les plongeurs expérimentés et plongeurs tek se feront plaisir sur des sites plus compliqués. Il y a même un Blue Hole, réputé comme l’un des meilleurs sites de plongée de Malte, juste sous la célèbre « fenètre d’Azur », qui s’est effondrée en 2017.

Plonger dans les cénotes au Mexique

Avec tout ce qu’il a à proposer aux plongeurs, le Mexique est résolument une des grandes destinations plongée à la mode. On va plonger au Mexique pour voir de beaux jardins coralliens typique des Caraïbes, pour approcher les requins baleines, voir les chasses d’espadons voilier, observer au plus près les requins bouledogues… et bien sûr pour vivre des sensations uniques dans les célèbres cénotes. Plonger dans les cénotes est une étape que quasiment chaque plongeur de la planète souhaite franchir un jour !

cenote-mexique.jpg

Plonger dans le Dean’s Blue Hole aux Bahamas

Dans les eaux chaudes et translucides des Bahamas, le Dean’s Blue Hole a été rendu célèbre par l’apnéiste français, Guillaume Nery. C’est ici qu’il réalisa avec sa compagne Julie Gautier un de leurs premiers clips dont le succès est maintenant planétaire. Ce trou bleu est un des plus profonds du monde, et il est possible d’y plonger aussi bien en bouteille, qu’en apnée, ou tout simplement d’y faire du snorkeling, avec de bonnes chances d’y voir d’impressionnants tarpons, des turtues, des raies, ou même des hippocampes !

Plonger dans les grottes de Sardaigne (niveau avancé)

La Sardaigne, île italienne, est un des hauts-lieux de la plongée en grotte d’Europe et de Méditerranée. Même si beaucoup ne sont accessibles qu’aux experts, quelques une d’entres elles le sont pour les bons plongeurs loisir, comme la grotte de Nereo (Nereo cave).

La Sardaigne c’est aussi une belle occasion de découvrir des fonds parmis les plus beaux de Méditerranée, avec beaucoup de couleurs et une faune incroyable !

Si la sensation de voler au-dessus d’un immense trou bleu, ou le frisson que l’entrée dans une grotte peut provoquer, vous attire, alors il ne fait aucun doute que vous choisirez une de ces destinations pour vos prochaines plongées !

Le choix d’un futur voyage plongée est bien souvent un casse-tête pour les plongeurs. A moins d’en avoir une idée bien précise, il n’est pas rare de chercher et d’hésiter pendant plusieurs mois jusqu’au moment de se lancer. Alors si vous êtes friand de découverte, de nouvelles aventures, et que votre portefeuille est un des principaux critères, Tribloo vous propose ces quelques destinations à choisir selon votre budget !

Quelques conseils pour ne pas exploser le budget !

Durant votre recherche de destination pour votre prochain voyage plongée, il est important de se poser les bonnes questions afin de n’être ni déçu par les lieux, ni par une surprise budgétaire. S’assurer que la période choisie correspond bien à la bonne saison sur place est primordial. Vous pouvez parfois tenter le pari du hors-saison mais il faut bien avoir en tête que ce sera quitte ou double. Renseignez-vous bien lorsque vous prenez un package, notamment les fameuses lignes vous indiquant ce qui est compris et ce qui ne l’est pas. Devez-vous payez une partie des repas ou sont-ils compris ? Taxes de séjour, visa, nitrox, matériel de plongée, boissons, pourboires, transferts… une vérification minutieuse s’impose pour prévoir au mieux ses dépenses. Enfin, renseignez-vous également sur le coût de la vie locale, surtout si vous devez payer une partie des repas et boissons sur place.

Pour vous aider à trouver la bonne destination, Tribloo vous en conseille quelques-unes par ordre de prix, hors-vol. Pour les vols internationaux, les tarifs peuvent varier fortement selon les périodes choisies (par exemple haute et basse saison, hors ou pendant les vacances scolaires…).

Quel budget pour mon voyage plongée ?

  • Séjours plongée à moins de 1000€

L’Egypte

Avec un rapport qualité/prix défiant toute concurrence, mais également sa proximité avec l’Europe pour un dépaysement total, l’Egypte est l’une des destinations privilégiées des plongeurs du vieux continent, mais également du monde entier. Quel plongeur n’a pas rêvé de plonger une fois en Mer Rouge ? Que ce soit pour un séjour à l’hôtel dans une des stations balnéaires comme Hurghada, El Qsueir, Safaga ou encore Marsa Alam, avec des forfaits de plongées illimités, ou bien en croisières sur les plus beaux sites égyptiens, du Sinaï jusqu’aux récifs de St-John’s, l’Egypte offre des séjours pour tous les budgets !

P4236063_resize.jpg

Lanzarote

Considérées comme le bout du continent européen, l’archipel des Canaries est situé au large du Maroc dans l’Océan Atlantique. Lanzarote est désormais devenue une destination à la mode, certainement aidée par les quelques années qui ont suivi le printemps arabe et la chute des plongeurs en Egypte (Qui y sont revenus depuis !). Avec ses eaux relativement chaudes, et des fonds marins aux reliefs extraordinaires, cette réserve de biosphère de l’Unesco permet de faire un beau voyage plongée à petit budget. Avec l’occasion de voir se cotoyer des espèces à la fois atlantiques, méditerranéennes et tropicales…

Madagascar

Malgré son éloignement et des billets d’avions à des prix assez élevés, Madagascar reste une excellente destination plongée à un tarif réduit. Le coût de la vie étant extrêmement bas, votre séjour ne vous coutera que quelques centaines d’euros pour une semaine de plongée avec des prestations de qualité. Bien sûr il est possible de trouver des packages beaucoup plus haute de gamme. Madagascar est un endroit magique dans lequel vous découvrirez une Nature généreuse avec des rencontres dont vous vous souviendrez toute votre vie.

  • Séjours plongée entre 1000€ et 1500€

Les Philippines

Parmi les destinations tropicales les plus à la mode, les Philippines font partie des plus abordables, notamment en Asie du Sud-Est dans le fameux Triangle de Corail, réputé pour abriter la plus grande biodiversité marine de la planète. L’archipel aux 7107 îles regorge de spots de plongée plus attrayants les uns que les autres. Et même si le voyage est long, les billets d’avion peuvent être très abordables en cherchant bien !

plongee-philippines.jpg

Le Mexique, côté Caraïbes

En Amérique centrale et dans les Caraïbes, le Mexique est sans doute une des destinations de plongée les plus attrayantes. Avec une offre hyper diversifiée, les plongeurs sont séduits : de belles immersions colorées sur les récifs coralliens, une rencontre à sensation avec les requins bouledogues, l’exploration des légendaires cénotes, ou encore des sessions de snorkeling avec les requins baleines… on ne s’ennuie pas au Mexique !

Bali

L’Indonésie est un haut lieu de la plongée mondiale. Et même si certaines destinations ne sont accessibles qu’à prix élevés (par exemple Raja Ampat ou https://www.tribloo.com/fr/destination/56/plongee/komodo—indonesie.html), Bali reste tout à fait abordable. Alors sans aller dans les plus grands hôtels, ou le luxe est légion, il est possible de plonger à Bali pour un séjour à moins de 1000€ ! Paradis de la macro, vous y verrez aussi de belles raies manta ou encore des bancs de perroquets à bosse sur la célèbre épave du Liberty

Séjours plongée entre 1500€ et 2500€

Les Maldives

Perdus au milieu de l’Océan Indien, les atolls maldiviens font partie de la « To do list » de la plupart des plongeurs de la planète. Leurs paysages de carte postale, mais surtout des fonds marins hallucinants font des Maldives, une des plus belles destinations plongée. On y voit presque tout avec des bancs de poissons à chaque coin de récif, de multiples espèces de requins, dont les requins baleines, des raies manta, mais aussi une multitude de petites espèces qui plairont aux amateurs de macro. Bien que les hôtels et centres de plongée ne manquent pas aux Maldives, la meilleure option reste la croisière pour plonger sur les plus beaux sites.

plongee-maldives-requin.jpg

L’Afrique du Sud

Bordée à la fois par les eaux de l’Atlantique et de l’Océan Indien, l’Afrique du Sud est une destination de rêve pour les plongeurs avides de sensations fortes. C’est un des meilleurs endroits pour côtoyer de nombreuses espèces de grands requins comme les tigres, taureaux, bouledogues, marteaux, océanique… ou encore le grand requin blanc ! Mais c’est aussi le lieu d’un des plus impressionnants rassemblements de la planète… Chaque année, les sardines se regroupent par millions et remontent le long de la côte est du pays, attirant une multitude de prédateurs pour une chasse effrénée… c’est le Sardine Run !

L’ile de Sulawesi

Toujours dans le Triangle de Corail, la grande île de Sulawesi est une des destinations préférées des plongeurs du monde entier. Il faut dire que l’on y trouve des fonds absolument incroyables, avec à la fois des sites haut en couleurs sur de superbes tombants plein de vie, que de vastes étendues sableuses… Il faut dire que c’est le repère mondial des amateurs de bestioles étranges. Avec en premier plan, le détroit de Lembeh, considéré comme la Mecque de la muck-dive !

Séjours plongée à plus de 2500€

Dans le haut du tableau, plusieurs destinations de prestiges représentent bien souvent le rêve de beaucoup et le voyage d’une vie. En voici deux parmi les plus prestigieuses…

La Polynésie

Chez les plongeurs, la Polynésie alimente les plus beaux rêves de beaucoup d’entre eux. C’est loin, cher, et c’est l’assurance de se retrouver comme sur une autre planète. Au milieu de l’Océan Pacifique, les îles polynésiennes baignent dans des eaux d’une clarté absolue. Et même si dans les premières dizaines de mètres les récifs coralliens sont en majorité détruits par l’action des cyclones, les poissons plein de couleurs animent sans cesse le décor. Sous le regard des requins omniprésents…

plongee-polynesie.jpg

Les Galapagos

Rendues célèbres par le naturaliste Charles Darwin où il y fit beaucoup d’observations qui lui permirent d’étayer sa théorie de l’évolution, les Galapagos sont un véritable musée de la Nature à ciel ouvert. Un voyage qui permet de toucher du doigt un des grands paradis de notre planète, peuplé de nombreuses espèces que l’on ne trouve que sur ces îles.

Alors, vous avez une idée pour votre futur séjour plongée ? Peut-être choisirez-vous un de ces excellentes destinations. Peut-être une autre… Le choix est vaste et c’est tant mieux !

Avec le boulot et le train-train quotidien, on a parfois l’envie et le besoin de déconnecter complètement de notre monde, et de profiter pleinement de soi et de ce que l’on aime faire. Si vous lisez cet article, il est fort à parier que la plongée berce le rythme de vos vacances et que vous souhaitez en savoir plus sur les croisières plongée ! Parce que partir plonger en croisière permet de changer totalement d’univers, de s’éloigner loin de tout, et de ne rien avoir à faire d’autre que de plonger, bronzer et se reposer ! C’est aussi le meilleur moyen de plonger sur les meilleurs sites, les plus éloignées et surtout avec le moins de monde possible. Alors si vous cherchez la bonne destination pour votre future croisière plongée, en voici quelques-unes parmi les meilleures…

Quelques conseils avant de partir plonger en croisière

Partir en croisière plongée demande un peu d’organisation car une fois à bord et en mer, il sera trop tard pour les oublis !

Dans un premier temps, lisez attentivement les consignes transmises par l’agence de voyage ou le prestataire. Ils donnent souvent des conseils sur la préparation et les choses à ne pas oublier.

Testez et vérifiez bien tout votre matériel de plongée si vous partez avec. Il vaut mieux être sûr que tout fonctionne bien, et si besoin, faite réviser votre détendeur avant de partir.

Pensez surtout à faire une liste de tout ce dont vous aurez besoin durant votre séjour en faisant des catégories (documents, vêtements, électronique, médicaments, matériel de plongée, cosmétique, etc…). Le mieux est d’y penser plusieurs semaines à l’avance pour éviter de faire une liste dans l’urgence… Fausse bonne idée !

Renseignez-vous bien sur les conditions de l’endroit où vous vous rendez notamment au niveau des températures de l’eau. Plonger dans une eau à 25° n’est pas la même chose qu’à 28°, surtout lorsque l’on enchaîne les plongées. Si vous avez de la place, vous pouvez peut-être prendre deux combinaisons, sinon il faudra bien choisir. Dites-vous que le froid vous incommodera sous l’eau… mais pas la chaleur !

Pour les plus geek et les photographes, pensez-bien à vos piles et chargeurs pour chacun de vos appareils. S’il le faut, étalez tout devant vous, et mettez l’appareil avec son chargeur en même temps dans votre sac pour être sûr de ne pas vous tromper.

Enfin, et même si l’on trouve en général ce qu’il faut à bord, prévoyez une trousse à Pharmacie bien fournie (Antidouleur, anti-inflammatoire, pansements, désinfectant, pansements gastriques, de quoi soigner les otites, etc…). On n’est jamais trop prudent !

Avec ces quelques conseils, vous devriez être en bonne voie pour passer un excellent séjour. Reste à choisir la bonne destination !

Quelle destination pour une croisière plongée ?

L’Egypte est sans conteste l’une des grandes destinations que les plongeurs choisissent pour faire une croisière plongée. Alors que les sites accessibles en « daily » sont souvent sur-fréquentés, choisir de plonger en croisière est souvent l’assurance d’aller sur les meilleurs sites et d’y être aux heures où il y a le moins de monde. Mais aussi d’accéder à tous les sites éloignés qui ne peuvent se faire qu’en croisière. Durant une semaine, vous y verrez des sites formidables avec des récifs coralliens et surtout la faune exceptionnelle de la Mer Rouge. Différents itinéraires sont envisageables, dans le nord, autour du Sinaï avec des sites comme le très célèbre Ras Mohamed, et des épaves mondialement connues comme le Thistlegorm ; Un peu plus au sud, dans la région de Safaga et des îles Brothers, où l’on plonge sur l’épave du Numidia, posée à la verticale sur le récif; les amateurs de grands tombants et de requins choisiront certainement de plonger sur le trio d’îles Brothers-Daedalus-Elphinstone; Enfin, pour voir le moins de monde possible et des jardins coralliens magnifique, c’est encore plus au sud, dans la région des Fury Shoals et de St-John, aux portes du Soudan que les plongeurs profiteront des eaux les plus chaudes !

Avec ses 26 atolls éparpillés sur plus de 800km au cœur de l’Océan Indien, ses paysages de cartes postales, et des fonds marins parmi les plus beaux du monde, les Maldives attirent chaque années les plongeurs du monde entier. Même s’il est possible de séjourner dans des hôtels et de plonger depuis un centre de plongée, la croisière est vraiment le meilleur moyen de découvrir les fonds maldivien et de mesurer l’ampleur de ce qu’ils peuvent vous offrir. Avec trois grandes zones de plongée formant des itinéraires, le centre, le nord ou le « grand sud » maldivien, les plongeurs auront la joie d’observer le ballet des raies mantas, le va-et-vient des requins de récifs, de profiter de la magie d’une rencontre avec le requin-baleine, et surtout d’évoluer au milieu d’une profusion de vie corallienne.

Bien que très touristique, la Thaïlande ne se résume pas qu’aux hordes de touristes des stations balnéaires comme Koh Phi Phi pour ne citer qu’elle. Car on y trouve également des îles bien moins fréquentées, au large de la côte ouest, dans la mer d’Andaman, avec l’archipel des Similan et celui de Surin situé plus au nord à proximité des eaux birmanes. C’est tout simplement ce qui se fait de mieux en terme de plongée en Thaïlande avec une vie marine incroyable. Les courants parfois forts attirent les plus gros pélagiques, et la vie sur les récifs est exubérante. Une destination idéale pour une croisière dans des paysages enchanteurs et le calme.

7107 îles ! Avec un tel cadeau de la Nature, imaginez un peu les possibilités qu’offrent l’archipel des Philippines en terme de plongée. Et quand on sait que ces îles baignent dans le Triangle de Corail, qui est la zone abritant la plus grande biodiversité marine de la planète, il est facile de comprendre pourquoi les plongeurs sont tellement enthousiasmés par la plongée aux Philippines. Que ce soit dans la région centrale, les Visayas, avec des sites comme Malapascua pour observer les requins renards à l’aube, Balicasag et son immense banc de carangues, ou Apo island ; ou alors dans la région de Palawan, et l’un des plus beaux sites de plongée au monde, avec l’atoll de Tubbataha, patrimoine mondial de l’UNESCO, vous trouverez toujours de quoi en avoir plein les yeux aux Philippines !

L’Indonésie et ses plus de 13000 îles est un don de la Nature pour les plongeurs du monde entier. Formant une bonne partie du Triangle de Corail, on y trouve une densité de vie et une biodiversité à faire pâlir les photographes qu’ils soient amateurs de macro, de gros ou même d’ambiance. Les régions de Komodo et des Raja Ampat accueillent parmi les plus belles croisières plongée de la planète. La première, classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, se visite presque exclusivement en croisière. La seconde, est réputée comme étant l’endroit accueillant la plus grande biodiversité marine de la planète. Plonger dans cette région est le rêve de beaucoup de plongeurs, et laissera un souvenir indélébile.

Les Bahamas forment un archipel de récifs coralliens réputés comme baignant dans les eaux les plus claires au monde. C’est aussi un fabuleux endroit où les plongeurs pourront voir évoluer de nombreuses espèces de requins évoluant sur les récifs, ou même autour des nombreuses épaves coulées pour créer de nouveaux récifs et sites de plongée. En croisière, c’est l’assurance de découvrir les plus beaux sites loin des lieux trop touristiques.

Les Seychelles sont connues pour ses paysages de cartes postales, parfait pour une lune de miel ! Avec ses fonds granitiques, et globalement moins de récifs coralliens que d’autres destinations de l’Océan Indien comme les Maldives, les Seychelles abritent une faune marine très dense qui en font également une magnifique destination de plongée. Une croisière permet ainsi de balader d’îles en îles et de découvrir des endroits moins accessibles. Durant votre séjour, plongez à Praslin, La Digue, ou encore sur les sites des îles Soeurs… Avec des reliefs somptueux tantôt granitiques tantôt coralliens, vous y verrez des bancs de poissons très denses, des tortues, des raies et mêmes des requins !

Choisissez de plonger en mode croisière pour profiter à fond de votre passion pendant vos vacances ! Avec un rythme de 2, 3 voire 4 plongées par jour sur les plus beaux sites, c’est le meilleur moyen de passer un max de temps sous l’eau, mais aussi de progresser. Il ne vous reste plus qu’à choisir la bonne destination sachant qu’il en existe bien entendu beaucoup d’autres…

Mantas, requins, baleines, thons,… La rencontre avec ces animaux est toujours vécue comme un grand moment d’émotion pour les plongeurs. Ces animaux pélagiques, c’est-à-dire qui passent une majorité de leur vie en pleine mer, ne sont pas toujours simples à observer. C’est un peu au bon vouloir de Dame Nature et le bonheur est immense lorsque l’on arrive à partager quelques secondes aux côtés de ces animaux emblématiques. Il faut parfois braver des conditions difficiles avec du courant et des eaux chargées, synonymes de nourriture à profusion, pour faire les plus belles rencontres… Alors pour mettre toutes les chances de votre côté, voici les meilleures destinations pour plonger avec le pélagique !

Plonger avec le pélagique aux Maldives

Nichés au cœur de l’Océan Indien, les 26 atolls qui forment les Maldives sont un véritable paradis pour les plongeurs du monde entier. Avec des fonds coralliens parmi les plus beaux de la planète, les eaux chaudes et riches en planctons des Maldives attirent une quantité phénoménale de faune pélagique. Et même si la macro est très présente et que l’on trouve facilement tout un tas de nudibranches ou de crevettes, c’est bien le ballet des mantas, le passage d’un requin baleine, ou les allers et venues des requins de récifs qui prendront le pas lors de vos plongées.

Au Mexique, dans le Yucatan

La côte Est du Mexique, dans la région du Yucatan est une destination plongée à la mode depuis quelques années, et ce n’est pas pour rien. La diversité des plongées et des rencontres que l’on peut y faire y est tout simplement unique. Outre les célèbres plongées dans les cénotes, ou encore sur de beaux récifs coralliens, les eaux autour de Playa Del Carmen accueillent d’impressionnants visiteurs. Chaque année, à des périodes différentes, plusieurs spectacles ont lieu : un rassemblement unique au monde de requins-baleines, celui des requins bouledogues, ou encore les spectaculaires chasses des espadons voiliers….

Au Mexique, à La Paz

Connu pour ses superbes plongées de la côte Est, le Mexique l’est aussi pour sa région à l’Ouest appelée Basse Californie. La Mer de Cortez fut un véritable coup de cœur pour le Commandant Cousteau qui la surnomma l’Aquarium du monde ! Une colonie unique au monde d’otaries très joueuses permet des rencontres tout à fait originales. La Mer de Cortez est aussi l’endroit idéal pour observer les requins-baleines, mais aussi baleines à bosse et baleines grises…

En Afrique du Sud

S’il y a bien un endroit que les amoureux de Nature et de pélagique veulent voir au moins une fois dans leur vie, c’est certainement en Afrique du Sud. C’est un des rares endroits dans le monde où l’on peut observer un grand nombre d’espèces de grands requins comme les tigres, les marteaux, les taureaux ou encore les bouledogues, sur le désormais célèbre récif d’Aliwal Shoal. Mais c’est surtout le lieu d’un rassemblement lui aussi unique au monde qui a lieu chaque année durant les mois de juin et juillet. Le sardine run, vous transporte dans une chasse effrénée dans laquelle requins, dauphins, baleines et même des oiseaux se partagent le festin !

A Bali

L’île des Dieux est un haut lieu de la plongée mondiale. Les fonds balinais sont réputés pour la faune macro que l’on peut y trouver. Mais également pour ses stations de nettoyage où viennent se faire déparasiter les raies manta. Il est ainsi possible de les observer durant de longues minutes. C’est aussi un des rares lieux au monde où côtoyer l’impressionnant poisson-lune… Entre les mois de juillet et octobre, l’eau se refroidit au sud de Bali, et ces créatures pouvant atteindre 3m de haut remontent vers la surface dans la région de Nusa Penida.

A Cuba

Ce pays mythique des Caraïbes a connu un véritable essor de la plongée depuis quelques années. Et Fidel Castro n’y est pas pour rien ! Passionné de plongée sous-marine, il a longtemps gardé secrète sa réserve personnelle devenue en 1996 un parc marin. Complètement préservée, cette zone appelée « les Jardins de la Reine » fait partie des plus beaux sites de plongée des Caraïbes. Les requins y sont omniprésents et l’on peut y observer plusieurs espèces dont le requin gris, soyeux, nourrices…

En Polynésie

Plonger en Polynésie est une expérience unique, que l’on souhaite à chaque plongeur. C’est tout simplement un des meilleurs endroits au monde pour voir du pélagique. En Polynésie, on ne s’attarde que très rarement sur le fond. Le spectacle se passe en pleine eau. Les requins citrons de Moorea, les requins tigres de Tahiti, le mur de requins gris de Fakarava, les baleines à bosse ou encore les mantas… Les amoureux de faune pélagique seront servis !

Au Soudan

Avec un tourisme encore peu développé et peu de plongeurs sous la surface, le Soudan possède des fonds marins exceptionnels et dignes de ceux que l’on pouvait admirer en Égypte un demi-siècle plus tôt ! On y observe facilement des raies mantas, de gros perroquets à bosse, mais surtout beaucoup de requins de récifs, et de magnifiques murs de requins marteaux…

A Djibouti

Situé à l’extrême sud de la Mer Rouge, les eaux très chaudes de Djibouti sont à la fois très riches en nutriment et empreintes à des courants souvent assez forts. Vous l’aurez compris, l’idéal pour accueillir les pélagiques comme les carangues, les thons, mais surtout le maitre des lieux ici, le requin baleine. A l’automne il n’est pas rare d’en observer plusieurs dizaines sur des surfaces très réduites.

Bien d’autres destinations vous réserveront de superbes rencontres avec le pélagique. Et même lorsque la faune macro est bien présente et occupe vos plongées, n’oubliez pas de jetez un oeil dans le bleu de temps ne temps. Ce serait dommage de passer à côté d’une belle rencontre…

La plongée sous-marine se décline en de multiples facettes. Une poignée de catégories où chacun y trouve son compte. L’enseignement, la plongée Tek, la photo sous-marine, la plongée bio, la spéléo… Quand d’autres n’ont d’yeux que pour les épaves ! La « tôle » comme on dit… Au final, à bien y réfléchir, la plongée sur épave allie un peu toutes ces disciplines. Et ce sont certainement toutes ces sensations qui font que l’on aime plonger sur les épaves. Rares sont ceux qui leur tournent le dos !

Tribloo a sélectionné 10 épaves parmi les plus belles de la planète, des immanquables. Où que vous soyez dans le monde, vous aurez toujours une raison d’aller explorer quelques-unes de celles-ci :

Au nord-est de l’île des Dieux, Bali en Indonésie, repose une des épaves les plus connues et les plus accessibles du monde. Car le succès de l’USAT Liberty est de se trouver à peine à une trentaine de mètres de la plage de Tulamben. L’épave du Navire de guerre américain torpillé durant la Seconde Guerre Mondiale par les japonais en 1942, permet une exploration toute en sécurité entre 5 et 28m de profondeur, donc accessible aux plus petits niveaux de plongée, mais aussi en apnée. Elle est habitée par une faune incroyable: des dizaines d’espèces de poissons, une multitude de nudibranches, et l’on y rencontre souvent un immense banc de perroquets à bosse !

Dans un tout autre style, retournons en Europe, avec l’épave du Haven au large de Gênes en Italie. Ce monstre d’acier pourrait même être la plus grosse épave du monde. De dimensions gigantesques (le bateau mesurait à l’origine 334m de long mais l’épave est divisée en plusieurs parties), cette plongée s’adresse aux plongeurs expérimentés. Bien qu’il soit possible d’explorer le sommet de l’épave à l’air à partir de -33m, c’est plutôt au trimix ou équipés de recycleurs que les plongeurs l’explorent jusqu’au sable à 80m. En 1991, le pétrolier coule à la suite d’une explosion due à un incendie.

Cargo de la marine britannique transportant du matériel militaire, le SS Thistlegorm fut coulé le 6 octobre 1941 par des bombardiers allemands. L’épave, posée sur un fond de sable à 32m, a été découverte par Cousteau et son équipe dans les années 50. Longtemps laissée tranquille, elle est devenue quelques dizaines d’années plus tard, une des épaves les plus célèbres au monde. Chargée d’histoire, il est possible de se balader à l’intérieur du navire, et d’y découvrir le chargement abandonné : motos, Jeeps, fusils, obus, locomotives, etc… Généralement, les bateaux de croisière prévoient deux plongées: une à l’extérieur de l’épave et une à l’intérieur.

Épave mythique des Caraïbes, le Roraima, comme les autres épaves que l’on trouve devant le village de Saint-Pierre, témoigne de la violence de l’éruption volcanique de la Montagne Pelée en 1902. Après avoir brulé durant trois jours, le Roraima coule et se pose à 60m de fond. Surnommée « l’épave aux cheveux blancs » par le Commandant Cousteau, elle est recouverte de gorgones, coraux et éponges au milieu desquels évoluent de nombreux poissons colorés…

Les côtes françaises comptent de nombreuses épaves réparties sur tout le littoral. Dans le Var, à proximité de l’île de Porquerolles, le Donator repose sur le sable à une cinquantaine de mètres de profondeur, suite à sa rencontre avec une mine dérivante en novembre 1945. Il coula alors rapidement avant de se poser presque intact sur le fond. Le Donator est désormais reconnu comme une des plus belles épaves de Méditerranée, avec une faune incroyable : les bancs d’anthias recouvrent toute une partie de l’épave, les mérous patrouillent dans les coursives, tout comme les sars, daurades et autres girelles….

  • Le SS President Coolidge aux Vanuatu

Dans l’archipel des Vanuatu, proche de la Nouvelle-Calédonie, une des plus grandes épaves au monde (environ 200m de long), repose dans des eaux chaudes et poissonneuses, à quelques dizaines de mètres de la côte. Le SS President Coolidge, ancien paquebot luxueux, réquisitionné durant la Seconde Guerre Mondiale par l’armée américaine pour le transport des troupes, fut coulé en octobre 1942 par deux mines sous-marines… américaines ! Elles étaient bien entendu censées protéger les navires américains de l’intrusion de sous-marins ennemis. L’épave dont la proue se situe à 20m, et la partie la plus profonde à 70m, permet d’accueillir tous les niveaux de plongeurs, qui pourront ainsi découvrir les nombreux vestiges militaires le long de leur balade sous-marine.

  • Le USS Kittiwake aux îles Cayman

L’USS Kittiwake, navire d’assistance et de sauvetage de 76 m de long, a été coulé volontairement en 2011 dans le but de fournir à la fois un récif artificiel pour abriter la faune sauvage et un site de plongée accessible à tous, puisque l’épave se trouve à seulement 20 mètres sous la surface dans les eaux de Grand Cayman. Cet ancien bateau de service est aujourd’hui le terrain de jeu des carangues et des barracudas dans une eau cristalline.

  • Le Ghiannis D en Egypte

Le célèbre récif d’Abu Nuhas dans le nord de la Mer Rouge en Egypte, abrite plusieurs épaves, dont le Ghiannis D. Echoué en 1983, c’est une des plus récentes épaves de Mer Rouge. Peu profonde (max 27m), elle est très intéressante car très colonisée par les coraux et les poissons. Il n’est pas rare d’y voir quelques tortues imbriquées également. A l’intérieur, un banc de glassfish attend en général les plongeurs…

C’est au Soudan que l’on trouve l’Umbria, cargo italien, sabordé par son capitaine alors que le navire, immobilisé par les Britanniques à Port-Soudan, était chargé d’un véritable arsenal de guerre pour les troupes italiennes. Ce n’est que lorsque l’Italie entra en guerre officiellement aux côtés des Allemands le 10 juin 1940, que le capitaine italien décida rapidement de saborder son navire et toute sa cargaison pour ne pas que les britanniques s’en empare. Le navire intact repose à seulement 30m de fond. Véritable musée de l’histoire, elle est désormais considérée comme une des plus belles épaves du monde !

Le lagon de Truk (Chuuk) en Micronésie est considéré comme le plus grand cimetière d’épaves de la planète, résultat d’une bataille sanglante en février 1944 lorsque les Japonais ont vu toute leur flotte couler suite à leur destruction par les bombardiers américains. Le Fujikawa Maru est considéré comme la plus belle plongée du lagon. On peut notamment y voir plusieurs avions de chasse japonais. Entre 9 et 33 mètres de profondeur, c’est une épave très accessible.

Il existe bien sûr de nombreuses épaves à travers le monde quel que soit la destination que vous choisirez. Plonger sur une épave réserve souvent de belles surprises et de beaux souvenirs. Chaque épave a sa propre histoire alors n’hésitez pas à bien vous renseigner avant de vous immerger !

Dans une vie de jeune plongeur, le premier voyage plongée est toujours un grand moment d’excitation. Partir vers des eaux plus chaudes, plus bleues, et plus poissonneuses, ou tout simplement différentes de ce que l’on connaît, est une première étape à franchir, mais avec prudence, pour que cela reste une expérience réussie. Alors voici quelques astuces et surtout, les meilleures destinations pour les plongeurs débutants !

Quelles conditions de plongée pour un plongeur débutant ?

Lorsque l’on est un tout jeune plongeur (en nombre de plongées à son actif bien entendu), il est important de ne pas se jeter à l’aveuglette sur la destination d’un premier voyage loin de la maison. Du sable chaud, des cocotiers, et des fonds superbes ne sont pas les seuls critères auxquels il faudra penser, au risque de passer des moments pas toujours agréables, et même de se faire un peu peur. Et en cas de difficultés vous ne voudrez peut-être plus tenter l’expérience. Ce serait bien dommage…

En plongée sous-marine, il faut avancer à son rythme. Car c’est l’expérience qui forge un plongeur. Avoir 10 plongées sur son carnet signifie en d’autres termes une expérience quasi négligeable. La bonne nouvelle c’est justement que partir et faire de belles plongées dans un endroit inconnu est très bénéfique pour acquérir les bons réflexes et gérer son stress.

Des plongeurs partent en exploration...

Alors comment bien choisir sa première destination plongée ?

En tant que plongeur débutant, vous n’aurez pas les réflexes d’un plongeur chevronné. Donc le mieux est de réduire les situations stressantes. Car chacune d’entre elles peut conduire à des pertes de contrôle de la situation voir à une panique. Et clairement, en vacances il vaut mieux s’en passer…

Pour commencer, renseignez-vous d’abord sur les conditions générales en mer de la destination. Certaines sont clairement destinées à des plongeurs ayant acquis un minimum d’expérience. On parle souvent de la barre des 50 plongées. Car on estime que c’est un minimum pour avoir un « vrai » vécu de plongeur, en ayant pu répondre à un certain nombre de situations à gérer.

Les eaux chaudes sont un avantage : moins de fatigue et consommation plus faible. Le point essentiel à ne pas négliger sera la présence de courants, qui peuvent être difficiles à gérer lorsque l’on n’y ait pas habitué. Par exemple, une croisière aux Maldivesrequiert en général un minimum d’expérience, car les courants sont y très présents, et parfois même assez fort. On parle alors de niveau intermédiaire qui correspond en général à la fameuse barre des 50 plongées. En jeu, l’expérience réussie du client, c’est-à-dire vous…. Mais aussi votre sécurité et celle des guides et autres plongeurs.

Prenez-en compte aussi la présence de certaines espèces, en particuliers les requins. Il est probable que vous ne soyez pas encore prêt à plonger en leur compagnie. C’est quelque chose qui se prépare, tout simplement pour avoir les bons comportements et gérer calmement la situation. Il n’y a rien de pire que des plongeurs hyper stressés en présence de requins… A coup sûr, ils les attirent ! Et les mauvais comportements peuvent s’enchainer très vite.

Renseignez-vous sur la profondeur moyenne des plongées à l’endroit où vous souhaiteriez plonger. Si les trois-quarts se font entre 30 et 40m… oubliez ! Vous aurez le temps de programmer ça dans un an ou deux, quand vous aurez le niveau requis et l’expérience qui va avec. C’est souvent dans les 20m que l’on s’amuse le plus alors autant en profiter.

Enfin, il faudra aussi choisir le format de votre séjour. Plutôt croisière ou plutôt hôtel ? Sachez qu’en croisière vous ne ferez que plonger. Idéal pour progresser vite, mais encore faut-il supporter le rythme, car c’est en général 3 ou 4 plongées par jour. A terre, c’est différents puisque vous plongez quand vous le souhaitez. Et selon les destinations, il est intéressant de coupler la plongée avec tourisme et culture.

Les destinations parfaites pour les plongeurs débutants

Pour vous aider dans le choix de vos prochaines vacances plongée, Tribloo a sélectionné quelques destinations parfaitement adaptées aux plongeurs débutants, avec des conditions globalement très bonnes, aussi bien en termes de visibilité, de température, ou encore de courants. Attention toutefois à respecter la bonne période pour chacune d’entre elles.

• La Corse

Histoire de commencer près de chez nous, qui n’a jamais rêvé d’aller passer ses vacances en Corse ? Avec une saison qui va du mois de mai jusqu’en octobre, et des eaux qui dépassent les 26° durant l’été, c’est l’endroit idéal pour faire de belles immersions méditerranéennes à un saut de puce du continent. Une belle visibilité et une vie abondante, des courants faibles, parfait pour progresser en toute sécurité !

• Malte

Avec ses eaux d’une clarté inouïe et chaudes durant une bonne partie de l’année, Malte est devenue une destination plongée privilégiée pour les plongeurs européens et même au-delà. Connue pour ses plongées profondes, ses grottes ou encore ses épaves, les conditions y sont parfaites pour tous les niveaux, y compris les débutants. Et même si certains sites éloignés des côtes présentes parfois des courants assez forts, la majorité en sont dépourvus.

• L’Egypte en Mer Rouge

La Mer Rouge est bien entendu une des destinations phares des plongeurs du monde entier, et notamment des européens. En quelques heures de voyages et pour un budget limité, on peut profiter de récifs coralliens merveilleux dans une eau d’un bleu légendaire. Mais attention à bien choisir sa formule et son itinéraire. Pour les plongeurs peu expérimentés, deux possibilités s’offrent à eux. Vous pouvez opter pour un séjour à terre, comme dans la région de Marsa Alam,Hurghada ou encoreSafaga, avec des plongées qui peuvent se faire parfois depuis la côte, ou sur les récifs au large en bateau. Pour profiter des plus beaux sites, il faut partir en croisière à la semaine. Et là, toutes ne requièrent pas le même niveau. La plus adaptée est certainement la croisière St-John’s reef au sud, avec des sites peu profonds, des courants faibles en général, et des eaux encore plus chaudes. La célèbre croisière BDE est à éviter pour les débutants (courants, houle, requins).

• Les Visayas aux Philippines

L’Asie du Sud-Est est une région mondialement reconnu comme une des meilleures pour la plongée sous-marine. Au cœur du Triangle de Corail (plus grande biodiversité marine de la planète) les Philippines représentent un haut lieu de la plongée. C’est dans la région centrale, les Visayas, que les conditions seront les plus adaptées pour les plongeurs novices. Il est possible de voir des choses incroyables dans moins de 15m d’eau. Attention toutefois à bien gérer sa flottabilité, car les coraux sont présents partout. Il est alors important de bien savoir se stabiliser…

• L’Ile Maurice

Mondialement connue comme une destination de Lune de Miel, Maurice est aussi un petit paradis pour les plongeurs, largement adapté à la pratique des baptêmes et aux débutants. C’est un endroit parfait, dans un cadre idyllique pour découvrir les récifs coralliens et toute la faune de l’Océan Indien. Une belle épave est également accessible aux Niveau 1 et Open Water, le Stella Maru.

• La Guadeloupe

Située sur l’arc antillais, ce territoire français d’outre-mer est un des meilleurs endroits pour plonger dans les Antilles. Avec ses eaux toujours chaudes, et ses courants relativement faibles, les novices y trouveront un formidable terrain de jeu, en particuliers dans la célèbre Réserve Cousteau à l’ouest. Les tortues marines font partie intégrante du décor…

• Les Canaries

Cet archipel au large du Maroc, accessible en quelques heures à peine de la métropole est carrément dépaysant ! Avec ses décors volcaniques aussi bien terrestres que sous-marins, les plongeurs y viennent pour découvrir des atmosphères différentes de ce qu’ils connaissent en général. Avec une faune mêlée d’espèces atlantiques, méditerranéennes et même tropicales, les plongeurs débutants y trouveront des sensations formidables. Et avec des courants relativement faibles, les fonds des Canaries leur réservent de belles surprises…

Ces destinations seront parfaites pour prendre de l’assurance sous l’eau, adopter les bons réflexes, et améliorer votre expérience de plongeur. Bientôt vous pourrez partir vers d’autres eaux, telles que celles des Maldives, duMexique, de Polynésieet bien d’autres destinations encore

Dahab, l’ancienne ville de l’or des pharaons…

Envie de chaleur, d’eau bleue et transparente après un trop long hiver ? C’est facile : en Mer Rouge, on plonge toute l’année ! Pour les français, cela reste la destination plongée de choix, avec le meilleur rapport qualité/prix. Sur nos pages Mer Rouge, vous trouverez la liste des centres de plongée testés par Tribloo et prêts à vous accueillir.

Si les plongées en Mer Rouge sont toujours remarquables, il faut bien reconnaître que certains lieux, comme Hurghada par exemple, peuvent paraître un peu sur fréquentés. C’est le moment de découvrir les plongées dans le Golfe d’Aqaba et particulièrement à Dahab.

Mise à l’eau, devant le trou bleu de Dahab.

Plonger du bord

Le principal attrait des plongées à Dahab réside dans le fait qu’on n’a jamais besoin de bateau : tous les sites sont accessibles à pied ! Vous pouvez plonger relax, à l’heure de votre choix. Pour une raison simple : il est plus facile d’affréter une jeep qu’un bateau entier. C’est ainsi qu’il est possible de faire de très belles plongées de nuit, par exemple, juste au pied des hôtels ! Les fonds sont essentiellement coralliens et les tombants vertigineux, hébergeant une foule d’espèces. Islands, the Canyon, Blue Hole, Lighthouse : autant de classiques incontournables…

Le trou bleu, à l’emporte pièce dans le récif.

J’ai découvert la destination il y a plus de vingt ans et y suis retourné régulièrement depuis, envoûté par la « ville dorée ». Dahab, c’est un style, une ambiance décontractée, des paysages chargés d’histoire et surtout des fonds magnifiques et variés. Ici, on plonge sans bateau, mais avec des chameaux. Quand palanquée rime avec méharée…

Les plongées se vivent mieux qu’elles ne se décrivent et à Dahab vous n’aurez que l’embarras du choix : je vous laisse découvrir les sites et, sans doute, écrire votre propre histoire.

Pour ma part, j’ai choisi de vous raconter ce que, lors de votre séjour, vous n’aurez peut-être pas l’occasion de faire : un safari plongée dans le désert ! Une expérience que je vous recommande « chaudement » et qui est proposée par plusieurs centres de plongée de Dahab .

Un safari plongée dans le Sinaï

Notre jeep, pleine à craquer de matériel de plongée, se fraye un lent chemin sur la piste du grand Sud. Nous avons quitté les sables d’or de Dahab (la ville dorée en arabe) tôt ce matin. A notre droite, les murailles jaunes du Sinaï. A notre gauche, au delà du précipice, le bleu profond de la mer Rouge ourlée de corail. Au loin, de l’autre côté du Golfe d’Aqaba, les montagnes rouges de l’Arabie Saoudite… Nous sommes au centre des forces tectoniques qui ont crées la mer Rouge, divisant les plaques africaines et asiatiques. A même les roches, grès, granits et calcaires, on lit encore les traces de ce cataclysme lent. Il n’est que 8 heures mais la chaleur fait déjà trembler l’horizon. La remorque, recouverte de tapis multicolores pour protéger le matériel du soleil, vient de se décrocher. Les ordres en arabe fusent. Il faut descendre de la jeep, aider à franchir un goulet. A plusieurs reprises, le véhicule manque de basculer dans le vide… On reconnaît les Blancs à leur couleur : ils sont couvert d’écran total !

Enfin, nous rejoignons le niveau de la mer. Nous roulons sur le platier de corail fossile. Bientôt, même les véhicules ne passent plus. Nous sommes arrêtés sur un immense delta de roches roulées : il y a donc parfois de l’eau dans ce désert-là ? Les guides me confirment qu’une crue violente a emportée une boutique de location de jeep, en plein cœur de Dahab, et qu’il n’en reste rien…« Plongez sur la piste de l’Ancien Testament »

L’obstacle semble infranchissable. Mais lentement, surgissent des dromadaires venus de nulle part. Nul doute que derrière les mirages de chaleur existe un débouché de canyon, invisible, ton sur ton, à cause de la distance. Des hommes en blanc naissent dans la fournaise : les bédouins, population dominante du Sinaï, qui se réclament les descendants des tribus d’Hejaz, et se considèrent parmi les lignées arabes les plus pures. Bien qu’ils soient devenus musulmans, les bédouins ont conservé des superstitions et des rites paganistes, du “temps de l’obscurité”, avec leurs propres lois. La première de celles-ci est le thé. A même le sol, car ici la terre est logement, un feu d’épines est allumé, une théière noircie assise dessus, tandis que des ga¬let¬tes de farine sautent dans les mains habituées avant de griller sur les braises. Le thé est incroyablement sucré et sa température assez élevée pour faire fondre les plombages. Sans doute pour rendre la température ambiante supportable. L’haleine fétide des chameaux flotte dans l’atmosphère tandis qu’ils attendent leur chargement. Quelles curieuses bêtes ! Râpées, toutes de cals et de poussière, ruminant inlassablement un repas ancien. Le matériel est débarqué des jeeps : bouteilles, compresseur, VHF, sacs et divers, dans le plus parfait désordre, chaque toile claquant dans ce vent incessant d’incendie sans flammes. Les bédouins parviennent à faire tenir le matériel d’une expédition de trois jours, sur les flancs des chameaux dont on est sûr à ce moment qu’ils ne pourront pas se relever ! Mais ils se déplient et, comme dans les écrits anciens, la caravane s’ébranle vers un horizon incertain, toujours plus au sud, pour quatre heures de méharée. C’est ainsi que nous partons plonger, sur les “nobles vaisseaux du désert”. Sous mon crâne, mes pensées s’évadent. Les pharaons venaient ici, à la recherche d’or de cuivre et de turquoise… C’est ici que furent révélés à Moïse les Dix Commandements. Il est temps pour nous d’ouvrir la mer Rouge…« Des fonds inexplorés »

Un dégradé de bleu en porcelaine de corail… Nuages d’anthias orange, sergent major en pyjama, poissons-clowns batailleurs, viennent aux nouvelles : il faut ici se laisser guider par la faune ; chaque recoin est peuplé… Et nous comprenons le sourire de nos guides : cette mer Rouge là est absolument intacte : je jurerais que nous sommes les premiers à plonger ici. A vingt mètres fleurissent des gorgones géantes décorées des lampions vivants de poissons dragons. Un mérou tacheté maraude ; plus élancé, plus carnassier : la vie est ici plus dure… Un baliste défend bec et ongles sa tanière de corail de feu, autre buisson ardent. Sans mouvements superflus, les plongées durent plus d’une d’heure, mais il est bien difficile de résister à l’attraction du bleu : A 30 mètres, il y a toujours quelque chose à voir de plus profond et de mystérieux. Je regretterai longtemps cette entrée de canyon, à peine dissimulée par son rideau de coraux mauves…

En surface, la tente est dressée, seul abri contre le soleil féroce. Les bédouins ont préparé un repas de poissons. L’un d’eux a passé des heures dans l’eau, au dessus du tombant avec masque et tuba. Il pêche à la ligne faisant danser son leurre devant la mâchoire des mérous et balistes, qui grilleront au feu. Les dromadaires à l’entrave nous regardent manger et boire, étanches. Le compresseur brasse la fournaise pour en remplir les cylindres d’alu chauffés à blanc. Pour nos épidermes européens, un seul salut : la plongée…

Le soleil s’est couché derrière les montagnes noires, teintant le ciel d’encre violette. Les premières étoiles apparaissent, les odeurs du désert viennent remplacer la lumière. Senteur mentholée du rabla, feuilles vertes qui rejoignent le thé chaud, melons sauvages, ovoïdes et cou¬verts de piquants qui servent de suppositoires ! C’est le moment où la peau brûlée se souvient du jour, ou les pensées vagabondent, les âmes se libèrent, les souvenirs affluent… Le vent desséché, venu d’Arabie Saoudite, soufflera toute la nuit. Occasion de décrypter le magnifique planétarium qui constitue notre plafond. Chambre à coucher : le Sinaï ; sommier : cailloux du désert ; matelas et couverture : tapis et voie lactée. Une nuit minérale ponctuée d’insomnie étoilée. Nos vœux de plongeurs sont comblés et les étoiles filent en pure perte… Après trois jours hors du temps, nous reprenons le chemin de Dahab. La mer Rouge retrouvée ? Sans aucun doute.

Tournage du premier épisode des « Carnets de Plongée »… (Encadré)

Un dromadaire qui aimait l’eau mais pas les caméras !

Quand débuta l’aventure des Carnets de Plongée » (une série de 35 documentaires sur les plus beaux sites de plongée du monde) il fallu tourner un « pilote », c’est à dire un film destiné à convaincre les chaines de télévision d’acheter le programme. Et se posa la question de la destination. Sans hésiter, j’avais choisi Dahab que je connaissais bien, pour « essuyer les plâtres ».

Le plateau de début fut un vrai cauchemar. Juché sur un dromadaire plein de bouteilles de plongée comme il est d’usage lors des safaris plongée, je devais m’approcher de la caméra tout en débitant un vrai tunnel, c’est à dire une séquence de présentation très longue. Après deux ou trois essais pour caler le plan (il fallait le finir avant de bousculer la caméra posée sur pied), j’attaquais la prise. Mais invariablement, essais après essais, mon dromadaire bifurquait dès qu’il voyait la caméra et entrait de plein pied dans la Mer Rouge jusqu’à mi corps. Sachant qu‘ici le tombant est très proche du bord, je voyais le moment ou j’allais avoir à utiliser les bouteilles accrochées au flanc de l’animal ! D’autant que la bête refusait de sortir de l’eau et que j’étais incapable de trouver la marche arrière… Avec l’aide des bédouins qui hurlaient des ordres en arabe dont je ne savais plus à la fin auquel des animaux ils s’adressaient (le porteur ou le porté) nous rejoignons la terre ferme, pour tout recommencer. Deux fois, Trois fois, dix fois ! Et invariablement le plan tombait à l’eau. Quel chameau ! Finalement, miracle, je maîtrisais suffisamment « la noble conquête du désert » pour terminer ce plateau ailleurs que sur le platier. Entre temps, le foulard bédouin s’était dénoué et pendait comme un torchon à vaisselle : bref, j’avais l’air idiot !

4 plongées à ne pas manquer à Dahab

The Bells (Accès par la route)

Un vertigineux tombant…

La « cloche » est une crevasse profonde qui fend le récif au nord du Trou Bleu, dans laquelle la mise à l’eau se fait en sautant ! Par une petite arche, elle débouche sur le grand bleu à -25m et il faut suivre le tombant à droite, en passant devant un énorme massif rose de corail mou. Après une magnifique dérive dans la zone des 30 mètres en gardant un œil sur le large (passage occasionnel de baleines, requins marteaux…), on retrouve à la fin de la plongée l’accès du large au Trou Bleu, presque à ras de l’eau, gouffre qu’il faut traverser, au dessus du vide aquatique, pour retrouver la côte. Le trou bleu lui-même mérite plusieurs plongées à lui seul.

Blue Hole (Accès par la route)Un dromadaire qui aimait l’eau mais pas les caméras !Il y a des spots de plongée qui font rêver : Le Blue Hole, situé à 8km au nord de Dahab en Égypte, en fait partie ! C’est un gouffre, creusé à l’emporte pièce dans le platier de corail avec une profondeur de plus de 100 mètres. À 55 mètres, une arche illuminée de presque 30 mètres de long permet de rejoindre le large sur un magnifique et vertigineux tombant, de plus de 700 mètres ! Le Blue Hole est ainsi devenu la « Mecque du Tek » en quelques années.

Canyon (Accès par la route – Situé a cinq minutes Nord-Est à la palme de la sortie de la lagune)Le canyon, dans sa partie élargie.Vu du sommet, le Canyon ressemble à la coquille cannelée d’une huître entrouverte. Il s’agit d’une de ces immenses crevasses qui témoignent des mouvements tectoniques de la région et qui permettent de visiter le récif de l’intérieur.Plongée semi souterraine débutant dans le « fish bowl » à -12m et s’achevant vers -30m. D’autres sorties existent, beaucoup plus bas.Island (Accès par la route et ensuite à la palme)Un rêve de corail.Un dédale de jardins coralliens de toutes espèces aux couleurs vives. Nombreux bancs de poissons, barracudas, tortues et architecture spectaculaire de corauxUne plongée très agréable, inondée de soleil, formidable pour les débutants avec une profondeur maximale de 16 mètres.Nous aussi !

Et, pour finir ce petit voyage, les images de la performance de l’apnéiste William Trubridge traversant l’arche du Trou Bleu… à la brasse. Vous n’êtes pas forcé de l’imiter. Bonne journée et rendez-vous à Dahab !