Quand il s’agit de partir tremper vos palmes au bout du monde… Vous êtes plutôt valise de dernière minute ou valise bouclée une semaine avant ? Quand certain n’éprouvent aucun stress à l’idée de préparer cette fameuse valise que l’on va trimbaler jusqu’au paradis, d’autres sentent venir l’angoisse… Celle d’oublier l’essentiel, de ne pas avoir assez de place ou d’exploser la limite de poids autorisé ! Pour vous aider, nous avons sélectionné quelques conseils et astuces afin de préparer sereinement votre valise qui vous accompagnera lors de votre prochain voyage plongée…

Pensez à faire une liste avant de préparer votre valise

Préparer une liste avant de faire sa valise

Il est fort à parier que vous commencerez à avoir la tête dans votre voyage plusieurs semaines avant de partir. Alors pourquoi ne pas mettre ce temps à profit ? Débutez une liste avec tout ce que vous devrez emporter. Cela vous fera gagner un temps fou au moment de faire votre valise, et surtout vous évitera d’oublier des choses essentielles. Faites des listes par catégories: fringues, matos de plongée, médical, papiers importants, etc… Revenez-y plusieurs fois, autant qu’il le faudra lorsque vous pensez à quelque chose à rajouter. Ainsi vous vous mettez à l’abris des mauvaises surprises qui arrivent trop tard…

Sélectionnez bien le matériel de plongée à emporter

Lorsque l’on part en voyage plongée, on fait toujours en sorte de tout optimiser afin que tout se passe pour le mieux. Le matériel de plongée que l’on va utiliser prend alors souvent une place importante dans l’organisation, car il va en partie conditionner de belles immersions. Se sentir bien avec son matériel est quelque chose de très important. Plusieurs options s’offrent à vous : si vous êtes exigent sur les différents éléments que vous avez rigoureusement choisi un par un, alors le mieux sera d’emporter la totale ! Combinaison, stab, détendeur, masque et palmes… Ils prendront certes un certaine place dans votre valise, mais au moins vous saurez avec quoi vous plongerez, et n’aurez pas à vous en soucier, ni avant, ni pendant !

Si vous ne possédez pas tous les éléments ou simplement que vous n’avez pas l’envie de vous encombrer, vous pourrez sans aucun doute louer sur place. Mais attention toutefois à bien vous renseigner avant votre départ. Assurez-vous que le centre de plongée possède bien tout le matériel dont vous aurez besoin, avec vos tailles. Prévenez-les afin qu’ils prévoient la disponibilité du matériel, et éviter toute mauvaise surprise de dernière minute. Enfin, si vous plongez dans ce centre pour la première fois, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de la communauté des plongeurs, sur l’état général du matériel de location… On a parfois des surprises !

Plongeurs photographes et vidéastes

Vous êtes photographe sous-marin, vidéaste, et vous vous baladez avec tout votre attirail ? Là aussi la création d’une liste est primordiale pour ne rien oublier. Batteries, chargeurs, accessoires… passez en revue chacun de vos matériels car il suffit d’un oubli pour vous gâcher tout votre plaisir !

Selon le type de matériel que vous utilisez, il faudra peut-être prévoir un sac dédié pour le transport. Par exemple un cabin bag peut faire l’affaire pour voyager sereinement ! Dans ce cas, pensez alors à décharger vos appareils comme les phares, à enlever les batteries des flashs, et à conditionner vos piles de manières à ce qu’elles ne peuvent pas entrer en contact les unes avec les autres (il existe des petites boites prévues pour ça !). Pensez aussi au fait qu’on vous demandera de (presque) tout déballer lors du passage à la sécurité de l’aéroport…

Pensez au pire (trousse de soin)

Parce qu’on n’est pas à l’abris de petits bobos durant son séjour, il vaut mieux prévoir le nécessaire pour se soigner en cas de besoin. A commencer par les troubles digestifs, courants lorsque l’on voyage vers les destinations chaudes, alors emportez des antidiarrhéiques. Pensez à tout le nécessaires de premiers soins, comme les pansements, désinfectants, antiseptique, compresses, aspirine, mais aussi une bonne crème solaire avec un indice élevé (et respectueuse des fonds marins !). Si vous partez en croisière, attention au mal de mer. Il existe différentes solutions pour lutter contre ses désagréments… Pensez-y !

Bouclez vos affaires par catégories

Voilà, votre voyage approche et votre attente touche au but ! Il est temps de faire votre valise… Dans la mesure du possible, évitez de vous y mettre à la dernière minute ! Rien de mieux pour oublier quelque chose. Utilisez bien vos listes, et barrez chaque élément au fur et à mesure. Ne vous éparpillez pas, et procédez par catégorie : matériel de plongée, vêtements (à adapter selon les conditions sur place, renseignez-vous bien), accessoires, trousse de toilette / secours, etc… Et enfin vos papiers importants tel que les plans de vols, vos assurances, vos cartes de plongées et bien entendu votre passeport !

Il est temps de faire votre valise… Dans la mesure du possible, évitez de vous y mettre à la dernière minute. Rien de mieux pour oublier quelque chose d’essentiel !

Ne vous encombrez pas !

Il est tout à fait humain d’avoir peur de ne pas en avoir assez quand on part en voyage loin de la maison ! On a toujours tendance à vouloir emporter la moitié de sa garde-robe… N’est-ce pas ? Avec la peur de manquer, on rajoute quelques petites choses en plus et on se retrouve à ne plus pouvoir fermer sa valise ! Et une fois sur place on se demande pourquoi on a pris tout ça ! Bien se renseigner sur le climat à cette période sur place est primordial afin d’ajuster le type de vêtements à prendre, tout comme la combinaison. Avez-vous réellement besoin de ces 8 pantalons, 4 bermudas et 23 t-shirts pour cette semaine de plongée ?

Choisissez le bon bagage

Trouver la bonne valise pour un voyage plongée n’est pas toujours simple. Le choix est tellement vaste que l’on s’y perd !  Plusieurs critères vont alors rentrer en jeu pour bien la choisir. La taille évidemment et la capacité, exprimée en Litres. Souhaitez-vous emporter votre matériel de plongée ou le louez-vous sur place ? Si vous emportez votre propre matériel (combinaison, détendeur, gilet, palmes, etc…), optez pour un bagage d’une contenance d’au moins 90L pour être tranquille, et spécialement prévu pour les plongeurs. Vous y trouverez des roulettes efficaces, des espaces prévus pour le matériel de plongée, des sangles intérieures, certains modèles possèdent même des compartiments étanches, ou encore des poches latérales pour les palmes… Le poids de votre sac à vide est également un élément à prendre en compte, et ils ne sont pas tous égaux : 4.9kg pour le Moby 5 de Cressi (115L), 3,5kg pour le Cruise Buddy de Mares (87L), 2,8kg pour le Voyager L 2019 de Beuchat (95L) ou encore 1,3kg pour l’Explorer II Folder, le petit dernier d’AquaLung… Si vous êtes du style à être limite limite avec le poids de votre bagage, choisissez-en un le plus léger possible, sans lésiner sur la qualité !

Enfin prêt à décoller ? Maintenant que votre valise est bouclée, vous allez pouvoir dormir sur vos deux oreilles dans l’avion, sans passer votre temps à vous poser la question « Qu’est ce que j’ai oublié? » !

L’arrivée de l’hiver, est toujours un moment spécial pour les plongeurs de nos régions. Même s’il ne fait pas forcement un froid sibérien, la baisse des températures, aussi bien dans l’air que dans l’eau, mettra à l’arrêt un grand nombre d’entre nous, dans l’attente des jours plus agréables. Dans ces cas-là, il faut bien s’occuper non ? Alors voici quelques activités pour continuer à rester dans l’ambiance plongée pendant l’hiver !

Continuer à plonger… dans le froid !

Parce que le froid n’est pas une fatalité, et qu’avec un peu de motivation et de passion, et surtout une bonne combinaison, l’appel des profondeurs peut être plus fort ! Plonger l’hiver permet d’une part de pratiquer dans des conditions qui ne sont pas idéales, et de sortir un peu de sa zone de confort. Et ainsi d’apprécier encore plus les jours où les conditions parfaites seront réunies ! Avec du bon matériel, on résiste plutôt bien une fois dans l’eau, et c’est souvent les conditions extérieures après la plongée qui peuvent être les plus dures.

Faire réviser et vérifier tout son matériel

Si vous n’êtes pas du style à vous faire violence, il n’y a pas de mal à ça ! Restez au chaud, et ne vous lancez-pas dans une expérience qui vous laissera de mauvaises sensations. Cette période au sec est le bon moment pour passer en revue tout son matériel de plongée ! Et être fin prêt lorsque vous vous remettrez à l’eau… A commencer par votre détendeur, pièce maitresse de votre sécurité, il nécessite un entretien régulier pour fonctionner parfaitement et éviter les mauvaises surprises (fuite ou mauvais débit par exemple). Il est conseillé de faire réviser votre détendeur une fois par an par un professionnel, qui le démontera, changera les pièces comme les filtres et membranes, effectuera un nettoyage profond des pièces, et contrôlera la bonne marche du détendeur une fois remonté.

Vérifiez le bon fonctionnement de l’inflateur de votre gilet stabilisateur. La sangle de votre masque est-elle en bon état ? Votre combinaison a t-elle besoin de petites réparation ? N’oubliez pas de lubrifier un minimum son zip…

Se former encore !

Parce que l’on a toujours plus à apprendre en plongée, et qu’une petite formation ne fait jamais de mal, pourquoi ne pas profiter de cette période pour améliorer ses compétences ? L’avantage pour beaucoup d’entre nous est de pouvoir le faire en piscine ou en fosse de plongée, dans des eaux chaudes et sans stress. Ou bien encore si vous souhaitez franchir le pas et plonger en eaux froides, apprendre à bien utiliser une combinaison étanche !

se former à la plongée sous-marine

Partir plonger au chaud

La période la moins propice pour la plongée sous nos latitudes est aussi le meilleur moment pour justement changer de décors, et partir faire un beau voyage plongée ! Et les bonnes destinations ne manquent pas durant nos mois d’hiver : que ce soit aux Philippines, au Mexique, dans les Caraïbes, aux Maldives ou encore à l’Île Maurice, le choix est vaste pour se faire plaisir et se remonter le moral loin du froid !

plonger au chaud

Faire un passage au Salon de la Plongée

L’ambiance de la plongée vous manque ? Vous souhaitez revoir ces plongeurs qui vous ont accompagné lors de votre dernière croisière, voir les dernières nouveautés, regarder les plus beaux documentaires de l’année, rencontrer tous les professionnels de la plongée ? Et bien vous le savez peut-être, c’est à Paris que cela se passe lors de la grand-messe annuelle de la plongée en France, le Salon de la Plongée ! Cette année celui-ci se tiendra du 10 au 13 janvier 2020, porte de Versailles.

L’occasion notamment de venir nous rendre visite. Tribloo sera présent, en compagnie du centre de plongée partenaire Tavolara Diving, sur le stand K25 !

Et vous, quelles sont vos occupations pendant l’hiver ?

C’est une période critique pour grand nombre d’entre nous. Quand vient l’hiver, avec le froid et les journées courtes, nous ne somme pas tous égaux. Car si certains vont échanger les palmes contre les skis, les options qui s’offrent aux autres ne sont pas nombreuses… Plonger dans des conditions froides… Arrêter de plonger durant plusieurs mois… Ou bien quelque chose de plus motivant : partir vers une destination chaude et se faire plaisir ! Tribloo vous a sélectionné les meilleures destination pour plonger en hiver…

Plonger en hiver aux Maldives

S’il y a bien une destination qui met tout le monde d’accord lorsque l’hiver est là, ce sont bien les Maldives et ses petites îles bordées de plages de sable blanc qui plongent dans une mer émeraude où la vie bouillonne littéralement ! Avec ses fonds coralliens qui regorgent d’espèces, et aussi bien du tout petit que du gros, l’abondance de vie saute aux yeux. Et même s’il est possible de plonger quasiment toute l’année aux Maldives, les mois d’hiver, de décembre à avril où les pluies se font rares, sont excellents. Sous l’eau le spectacle est saisissant, avec toujours beaucoup de pélagiques dont de nombreux requins, requins baleine, raies manta, mais aussi beaucoup de poissons parfois en bancs très denses.

Partir plonger l’hiver au Mexique dans le Yucatan

Largement à la mode depuis plusieurs années, le Mexique attire les plongeurs du monde entier avec ses requins baleines, ses célèbres cénotes et son ambiance plutôt caliente. Mais lorsque vient l’hiver, le spectacle vaut encore plus le coup, et pour deux raisons ! La première, c’est la présence des requins bouledogue durant la période allant de novembre à mars, à proximité de Playa Del Carmen, et une occasion unique de se laisser approcher par ces espèces impressionnantes. La deuxième, d’une durée beaucoup plus courte, entre mi-janvier et fin mars, avec l’observation en pmt des espadons voilier (le poisson le plus rapide de la planète !) en pleine partie de chasse à la sardine !

Plonger avec les requins ange à Lanzarote

Un peu moins tropicale que les autres, Lanzarote n’en reste pas moins une destination de plongée excitante ! Proche de l’Europe, les eaux de cette île des Canaries ne sont jamais réellement froides. C’est ce qui fait que la faune que l’on y trouve est un véritable mélange d’espèces atlantiques, méditerranéennes, et tropicales ! mais durant les mois d’hiver, entre novembre et mars, une espèce particulière fréquente les eaux de Lanzarote. Sur les fonds sableux, on y observe le paisible requin ange, parfaitement camouflé, mais qui attirent toujours l’œil des plongeurs venus croiser leur chemin…

Plonger en hiver à Raja Ampat

Revenons dans les eaux tropicales, en Asie maintenant ! L’archipel des « Quatre rois » est devenu l’une des destinations de plongée les plus prestigieuses tant le dépaysement et le spectacle sous l’eau sont au rendez-vous ! En plein cœur du Triangle de Corail, et réputé comme l’endroit sur la planète où la biodiversité marine est tout simplement la plus grande, plonger à Raja Ampat est une expérience que tout plongeur rêve de vivre au moins une fois dans sa vie. La meilleure saison pour y plonger va de novembre à avril, car c’est la saison sèche, le moment où l’on voit aussi le plus de raies manta !

Plonger en Guadeloupe

Si vous êtes plutôt Caraïbes et que vous aimez l’ambiance que l’on y trouve, pourquoi ne pas opter pour la Guadeloupe ? Cette île française de l’arc antillais a de beaux atouts pour les plongeurs, en particuliers avec la Réserve Cousteau située sur la côte Ouest. C’est dans cette partie de l’île, abritée et protégée, que l’on trouve les plus beaux sites de plongée en Guadeloupe. Des tunnels, des grottes, des épaves, et surtout une multitude de poissons de récifs, et des rencontres avec d’adorables tortues vertes… le spectacle est permanent. A partir du mois de décembre quand la saison des cyclones est passée, vous y trouverez une météo vraiment très agréable.

Plonger avec le pélagique au Mozambique

Située face à l’île de Madagascar sur le continent africain, le Mozambique est une destination encore assez peu connue par les plongeurs, mais qui offre pourtant des plongées de classe internationale ! Avec le canal du Mozambique, ses courants et ses nutriments, le lieu est idéal pour la présence de gros pélagiques. Ainsi la plongée au Mozambique rime avec rencontres incroyables à proximité des raies mantas, des requins baleines, des baleines à bosse etc… Pendant nos mois d’hiver, c’est l’été au Mozambique, et la meilleure période pour voir les requins baleine !

Partir plonger en hiver aux Philippines

L’archipel des Philippines, avec 7641 îles nichées au sein du Triangle de Corail, est une des destinations les plus appréciées chez les plongeurs. Et avec autant d’îles, autant dire que les possibilités sont nombreuses et qu’il y en a pour tous les goûts ! Des épaves de Coron, aux superbes atolls de Tubbataha, en passant par les fonds incroyables des Visayas, remplis d’espèces en tout genre… Il est possible de plonger quasiment toute l’année aux Philippines, mais les mois de novembre à mai sont les plus secs notamment dans les Visayas, et donc les plus propices pour passer de belles vacances plongée au soleil !

Plonger avec les lamentins à Crystal River en Floride

La Floride sur la côte Est des États-Unis est un haut lieu de la plongée, où l’on trouve notamment beaucoup d’épaves, coulées volontairement pour créer des récifs artificiels et des sites de plongée. Mais la grande curiosité en Floride se trouve dans une rivière, dont la température de l’eau se situe à 21° quasiment toute l’année. Crystal River, aux eaux cristallines, abrite de nombreux lamentins, et la meilleure période pour les observer en snorkeling va de novembre à mars. Avec des règles très strictes, il est cependant possible d’évoluer au milieu de ces gros mammifères ultra protégés !

De nombreuses destinations de plongée s’offrent à vous durant les mois d’hiver, parmi les meilleures au monde ! Ainsi aucune raison d’attendre les beaux jours pour remettre les palmes dans l’eau…

Malgré des eaux pas toujours bien chaudes, la France possède des sites de plongée de classe mondiale. Entre les côtes méditerranéennes réputées pour leur visibilité et leur biodiversité, et les côtes atlantiques et de la Manche, les possibilités de plongée autour de l’hexagone sont à la fois nombreuses et variées. Tribloo a sélectionné pour vous quelque unes des meilleures destinations de plongée en France…

1 – Plonger en France à Port-Cros et autour des îles d’Hyères

Le Var dans le Sud-Est de la France, est sans aucun doute une des destinations qui attirent le plus les plongeurs en France. Avec des eaux la plupart du temps bien claires et chaudes durant une bonne partie de la saison (entre juin et novembre), une faune abondante, des zones protégées, et de nombreuses épaves, c’est la recette idéale pour satisfaire tous les plongeurs, quelque soit leur attentes.

Le Parc National de Port-Cros est sûr le point d’orgue de la région, avec un site extraordinaire, La Gabinière, où il est possible de plonger en compagnie d’énormes mérous bruns, très amicaux, qui n’hésitent pas à venir au contact des plongeurs.

Côté épaves, elles sont nombreuses, mais pour les plongeurs chevronnés, une plongée sur le Donator est un passage immanquable !

2 – Marseille et son Parc national des Calanques

Marseille… c’est un peu le berceau de la plongée sous-marine moderne. C’est ici que beaucoup de choses ont commencé sous l’égide du Commandant Cousteau. Avec ses côtes calcaires découpées, et ses deux archipel (Riou et le Frioul), on y trouve un nombre de plongées incroyable, accessibles à tous les niveaux. Des grottes, des tombants recouverts de gorgones pourpres, des plateaux rocheux ou encore de superbes épaves… La plongée à Marseille et dans son Parc National des Calanques est une grande expérience pour les plongeurs. Malgré des eaux pas toujours bien chaudes en raison du vent du Nord, le Mistral, le spectacle sous l’eau est toujours saisissant.

Les épaves ont une belle place aussi à Marseille, comme Le Liban, le Saint-Dominique, ou encore le célèbre Chaouen, situé au pied du phare de Planier, et accessible dès le niveau 1 (ou Open Water).

3 – Plonger aux îles Lavezzi en Corse

La Corse, appelée l’île de Beauté et située dans les eaux méditerranéennes au Sud-Est de la France, est un vrai paradis pour les plongeurs. Les eaux y sont plus chaudes que sur la côte continentale, d’une clarté incroyable et l’on y trouve une large majorité des espèces méditerranéennes.

Les îles Lavezzi sont situées au Sud de la Corse, forment un archipel de 23 îles, représentent le point le plus au Sud de la France métropolitaine. Protégée, la zone accueille des espèces emblématiques comme les corbs, les sars, ou encore de belles murènes. Lorsque vous plongez aux Lavezzi, vous passerez obligatoirement par le site de plongée de Mérouville ! Ici, une colonie de plusieurs dizaines de gros mérous habitent les lieux, et ne sont pas intimidés par la présence des plongeurs…

4 – La Normandie, véritable musée immergé du Débarquement

La Normandie est vraiment une destination à part pour la plongée en France. Car même si les conditions sous la surface sont généralement très médiocres, il s’agit tout de même d’une des destinations qui attirent le plus de monde en Europe. Car les eaux de Normandie sont un véritable cimetières d’épaves, témoignant des combats lors du Débarquement des troupes alliées en 1944.

Bien que moins variée qu’en Méditerranée, la faune peut y être impressionnante. Vous y verrez notamment des congres, des homards, des araignées de mer ou encore de gros labres et des bars qui veillent au cœur de l’ambiance fantomatique des épaves…

5 – Les îles Glénan

La Bretagne est une région qui compte un bon nombre de plongeurs ! Avec des conditions qui peuvent être relativement compliquées (houle, courant, visibilité, grandes marées, températures,…), ce n’est pas pour rien que beaucoup s’acharnent à braver l’Océan. Car on y trouve des endroits d’une rare beauté, comme les îles Glénan. Situées au sud du Finistère, elles baignent dans des eaux claires à la couleur emblématique, et attirent ainsi les plongeurs. Au milieu des immenses laminaires, les crabes et homards vagabondent un peu partout…

6 – La réserve marine de Cerbère-Banyuls

Située juste avant la frontière espagnole sur la côte méditerranéenne, la réserve marine de Cerbère-Banyuls est également un lieu incontournable pour la plongée sous-marine dans la Grande Bleue. Créée en 1974 lors d’une politique de protection de la côte Vermeille, ses eaux accueille plus de 1200 espèces animales. Avec des fonds rocheux formés de failles, d’arches ou encore de grottes, c’est l’endroit idéal pour observer de gros mérous bruns, mais aussi un excellent panel de la faune méditerranéenne, avec beaucoup de poissons, et bien sûr toute la faune fixée hyper colorée !

7 – Etang de Thau

Situé au bord de la ville de Sète dans le Sud de la France, l’étang de Thau est une grande lagune séparée de la Méditerranée par un fin cordon de sable. C’est sont incroyable biodiversité qui a fait la réputation de l’étang de Thau, qui attire beaucoup de plongeurs et notamment les photographes en recherche de petites bêtes. On y trouve par exemple de nombreuses espèces de nudibranches et autres limaces de mer, des seiches, des anémones, des blennies paon très photogéniques, et bien d’autres choses…

Hippocampe dans l'étang de Thau

Mais la raison principale qui fait que l’on va plonger à Thau, c’est en grande partie la présence d’hippocampes ! C’est même une des principales réserves d’hippocampes d’Europe. Même s’il arrive de tomber sur un mauvais jour, il est très rare de plonger à Thau sans y voir un seul individu !

8 – Lac d’Annecy

Parmi les nombreux lacs et carrières que l’on trouve en France où la pratique de la plongée sous-marine est autorisée, le lac d’Annecy est sans aucun doute un des sites les plus réputés. Notamment pour les eaux ses eaux assez claires (surtout près de la surface). Avec une température de 4°C au fond, la pratique de la plongée en étanche est primordiale. Mais durant l’été les eaux de surface atteignent facilement 24°c, et peut être très agréable pour les baptêmes de plongée.

Évidemment la biodiversité n’y est pas aussi grande qu’en mer. Mais on y voit malgré tout certaines espèces, comme les poissons d’eau douce (brochets, perches, carpes ou encore ombles chevaliers,…), les écrevisses… et l’on y trouve aussi de belles épaves dont le célèbre bateau à aubes (le dernier assemblé en France), le France, qui se situe à environ 40m de profondeur, donc pour les plongeurs expérimentés.

Où que vous soyez en France, que ça soit au bord de la Méditerranée, de l’océan Atlantique ou de la Manche, vous trouverez toujours de beaux sites de plongée à explorer !